Tys Lune, Déesse Mère – extrait exclusif de l’épisode « Le Jeu de l’Âme Vouée »

Bonne fête à toutes les mamans ! Pour l’occasion, voici un extrait exclusif de l’épisode « Le Jeu de l’Âme Vouée ». Découvrez la légende de Tys Lune, la Déesse Mère, dans ce passage du chapitre 4 : « Quand aimer ne suffit pas ». N’hésitez pas à commenter 🙂

Tys Lune la Déesse Mère« Les Territoires sont nés des cendres du ciel. Ils étaient vierges de vie avant que l’Étoile Créatrice, une fille du soleil, ne vienne y périr. Bannie par la nuit, elle tomba sur Ĩss à l’endroit même où nous nous trouvons. Son cœur se planta dans le sol, et l’Arbre d’Hoe naquit de cette graine. Son sang s’infiltra sous la terre, et le fleuve sacré naquit de cette eau. Ses larmes d’agonie se mêlèrent à l’Hoe, et la source des âmes naquit de ces pleurs.

L’âme immortelle de l’étoile se fissura en deux parties qui errèrent, éprises de liberté, seules et torturées du désir de l’autre. Ah, les enfants, comme elles étaient tristes, ces deux moitiés d’un tout ! Désespérées, elles vinrent trouver l’Arbre d’Hoe, et celui-ci leur dit : « je comprends votre requête mais, pardonnez-moi, je suis un arbre enclin aux doutes, et je doute de la foi que vous avez en votre désir. Aussi, je vous propose une épreuve. Si vous réussissez, vos âmes rejoindront mes eaux, pourront s’y unir et ne devenir qu’une. Mais si vous échouez, vous demeurerez sur la terre pour l’éternité et ne pourrez jamais réaliser votre rêve. Acceptez-vous ? » Les deux âmes dirent oui en cœur. Aussi l’arbre continua-t-il : « c’est bien, vous aimez les défis. Alors, qu’il en soit ainsi ! Je vous donnerai un corps. Ce corps aura une durée de vie limitée ; il vous permettra de vous toucher, mais il sera une prison. Si votre amour résiste au temps et à la servitude d’une condition d’Homme, vous aurez réussi l’épreuve. Avez-vous bien compris ? » De nouveau, les âmes dirent oui en cœur. L’arbre reprit : « afin de vous nourrir et d’occuper vos jours, je créerai des animaux de chair et de sang. Le vent portera mes graines, des plantes naitront, seront les herbes dans lesquelles joueront vos enfants. Attention, vous devrez protéger le Cycle que nous allons commencer ! Vos enfants devront atteindre l’âge de devenir des Gardiens de Vie à leur tour, vous en serez responsables. » Les branches de l’arbre sacré s’agitèrent et dévoilèrent le corps de deux humains, dont chaque part d’âme s’empara. La femme prit le nom de Tys Lune, l’homme fut nommé Na Eor. Pendant un temps, ils furent heureux. Ils cultivèrent la terre, élevèrent du bétail et eurent plusieurs descendants.

Mais Na Eor n’était pas satisfait. Il désirait plus que les fades sensations humaines, il voulait être libre, se déplacer à sa guise, sans entraves et sans règles. Et surtout, il désirait de Tys Lune plus qu’une simple femme humaine ne peut donner et ne savait comment oublier ces années qui les séparaient d’une union totale. Mais sa Part d’Âme ne comprenait pas son anxiété, cette impatience qui le rongeait, et il ne supporta pas de les voir s’éloigner l’un de l’autre.

Voyez-vous, les enfants, aimer, ce n’est pas toujours assez. On peut tuer malgré l’amour, souvenez-vous-en. Il faut beaucoup de patience pour empêcher la graine de folie que plante la passion de grandir et de se transformer en monstre. »

Que pensez-vous de cet extrait ?

L’épisode « Le Jeu de l’Âme Vouée » sort le 20 Juin. Il est disponible en précommande sur Amazon.

Illustration de Susan Seddon Boulet.

N'hésitez pas à partager Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Retrouvez-moi sur... FacebooktwitterrssinstagrammailFacebooktwitterrssinstagrammail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *