Extrait 2 – Le Serment sous l’Arbre d’Hoe

Découvrez ci-dessous un extrait du livre « Le Serment sous l’Arbre d’Hoe ».

« Elle s’assit sur le sol. Depuis qu’elle était enfant, elle n’avait assisté qu’à une seule cérémonie funéraire : elle avait dix ans, et l’âme de son père avait quitté le monde Vif. À la lumière des flammes qui léchaient son corps, le visage de Dala ressemblait à une pierre du désert aride, ciselée par les vents, pâle et morte. Certains l’avaient dite folle suite à cette perte, et il était vrai que son âme avait failli s’égarer. La reine régente avait alors cessé de pratiquer le Chant Âme, de peur de ne pas réussir à en maîtriser la voix. Elle était devenue l’ombre d’elle-même, elle s’était enfermée dans son devoir. Avait-elle réussi à oublier?

Ilia posa ses deux mains crispées sur son ventre et se pencha vers le sol. Les souvenirs étaient si présents qu’ils faisaient partie de son corps. La souffrance, comme une bulle d’air soufflée du fond de la mer par la bouche d’Oda, remonta en elle jusqu’à ses lèvres, qui commencèrent à trembler, et jusqu’à ses yeux, qui commencèrent à pleurer. D’un seul coup, elle se sentit écrasée sous un poids plus lourd que le tronc de l’arbre sacré ; une douleur aigüe écartela ses entrailles, étirant son cœur jusqu’à ce qu’il soit prêt à se déchirer.

« Oh, Lusilière… » sanglota-t-elle. « T’ai-je trahie en apprenant à aimer ? Toute cette souffrance, est-ce le prix que tu exiges ? »

Elle bascula, les yeux fermés, en sanglotant si fort qu’elle était certaine que la ville entière l’entendait.

« Moi qui ne connaissais pas la peur, je ne fais que craindre l’avenir ! Que pourrait-il amener d’autre que des torrents de larmes ? Entre lui et toi, ma terre, je suis déchirée. Dois-je le rejoindre et tout abandonner ? »

Rouvrant les yeux, elle saisit un peu de poussière rouge étalée sur la pierre et, d’une main, la répandit sur son visage.

« Oh Lusilière, unique et indomptable, je ne peux pas partir, je le sais bien, je suis un arbre enraciné dans ta terre. »

Les yeux rivés sur sa main encore rouge de poussière, elle murmura :

« Pourtant, je voudrais quelques fois qu’un ouragan m’emporte jusque dans ses bras. »

Elle entendit le bruit d’un tissu qu’on froisse, comme un rideau soulevé par le vent. Il lui semblait que quelqu’un était là, près d’elle, quelqu’un posait la main sur ses cheveux pour la réconforter ; à cette présence, elle murmura :

« Je vois son ombre autour de moi, je sens le parfum de sa peau, j’entends sa voix. Le cycle de Syena et d’Ygried se répète, le cycle de Lusilière aussi. Un amour eternel, quelle malédiction ! Que dois-je faire ? »

Elle se hissa sur le matelas, se roula en boule et tourna les yeux vers le mur.

Avant, avant lui, la douleur ne restait pas. Ilia pleurait, la douleur s’en allait comme un mauvais rêve, et elle riait à nouveau. Jamais encore, elle n’avait été si proche de tout abandonner, même son existence… L’attente sur les bords du fleuve serait-elle plus douce ?

» 

L’ebook « Le Serment sous l’Arbre d’Hoe » sort le 16 Avril prochain 🙂 Pour recevoir un lien le jour de sa sortie, n’hésitez pas à vous abonner en remplissant les champs ci-dessous. A très vite !

Lily

PS : et pour d’autres extraits, c’est par ici.

 

N'hésitez pas à partager Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Retrouvez-moi sur... FacebooktwitterrssinstagrammailFacebooktwitterrssinstagrammail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *